prix critique icare 2015 bazari ar ariPierre-Emilio était tout heureux et surpris de recevoir le prix de la critique pour son premier film présenté à la coupe ICARE 2015 « BAZARI AR ARIS ». Nous l’avons rencontré à Annecy où il nous a raconté le contexte de la réalisation du film.

Pierre-Emilio, quelle a été ton inspiration pour ce film ?

Mon frère avait un colocataire et des amis à Chambéry alpinistes et parapentistes, et nous voulions faire une vidéo de voyage dans un pays peu médiatisé avec à la fois de la montagne, du ski et des vols. Mais le choix de la Géorgie s’est fait aussi un peu par hasard. Pas trop connu, du potentiel, pas trop loin. Quand le doigt s’est posé sur la carte, on s’est dit oui pourquoi pas !

Ce film est le récit d’une aventure humaine. Nous sommes partis avec l’objectif de nous faire plaisir et de ramener de belles images. Il faut aller le voir pour le fun et pour l’aventure !

BAZARI AR ARIS – Teaser from Goupil Studio on Vimeo.

Combien étiez-vous dans l’équipe ?

Nous sommes partis à 5, chacun avec des compétences variées : 2 alpinistes, 2 parapentistes et moi-même comme cadreur.

Bazari_Ar_Aris0003Et combien de temps êtes-vous partis ?

Nous sommes partis près d’un mois en juillet dernier. Finalement nous n’avons pas tourné d’image de ski et nous ne les avions même pas emmenés.

Bazari_Ar_Aris0002Est-ce que ça a été facile de tourner les images de vol libre ?

Pas trop en fait. Rien n’était prévu sur place. Trouver l’aire de décollage était compliqué, prévoir la météo également. Manuel Bréchignac, pilote de biplace, avait assez d’expérience et nous disait si ça pouvait passer ou pas. Mais il y avait aussi les difficultés propres à un tournage, comme recharger les batteries, gérer les disques durs.

Bazari_Ar_Aris0001Quels souvenirs gardes-tu de ce pays ?

C’est un pays très accueillant, avec une vraie richesse culturelle. C’est un pays tout en contrastes. Dans certains villages il n’y a pas de routes, les gens fabriquent le fromage à la main, mais ils ont un écran géant dans la maison.

Là-bas, le parapente était un vrai sésame pour créer des échanges. Nous avons fait voler quelques personnes en biplace.

Quelles étaient leurs impressions ?

Ah, il faut voir le film. Tout y est !

Et le prix lors de la coupe ICARE ?

Ça nous a fait tout bizarre de nous entendre appeler quand on ne s’y attend pas. On y va depuis plusieurs années mais c’était le premier film que nous présentions et il était tout juste terminé. Je ne l’avais même pas encore montré à mes parents.

prix critique icare 2015 bazari ar ari2Un premier film primé à tout juste 26 ans. Pierre-Emilio Médina est un réalisateur à suivre !  Vous verrez BAZARI AR ARIS(*) vendredi 29 janvier à Paris à l’espace Saint-Germain. 27 minutes en deuxième partie de soirée.

(*) Y’a pas de problème en géorgien (à condition de rouler les R).

www.goupil-studio.com

FB-f-Logo__blue_58 vimeo_icon_white_on_blue

affiche bazari ar ari

Related Posts

Dédale, la machine à remonter le temps

Valentin Bruhière filme Buno

Les coulisses d’un tournage – le temps des hélices 2016

Above the Clouds by Stephan Houdier

JS1 feelings, l’interview de Lucas Delobel

Gliding Camp in Triglav area by Luka Hojnik

Comments

Laisser un commentaire