Ce vendredi voici les commentaires que nous a fait Pierre-Marie Gilleron sur le film du championnat de France 2014 à Vichy.

Ce film a été réalisé par Baptiste Chanat et Pierre-Marie Gilleron. Leur société, Prod03, est spécialisée dans la réalisation de films promotionnels, publicitaires ou corporate.

Pierre-Marie Gilleron, pratique le paramoteur et la chute libre. Il connaît Benoit Pontanus, instructeur vol à voile et désormais agent de développement des formations au CNVV. Benoit souhaitait dynamiser la communication du championnat de France de vol à voile prévu à Vichy à l’été 2014 et il s’est donc tourné vers Pierre-Marie.

Les deux spécialistes de Prod03 ont répondu favorablement à sa demande, trouvant là un terrain d’expérimentation pour découvrir de nouvelles problématiques liées au milieu aéronautique. Sans obligation de résultat ni cahier des charges de la part du club, ils ont travaillé bénévolement pour réaliser le film de cette compétition.

En période estivale, le temps étant compté, Pierre-Marie et Baptiste ne sont restés sur le site que deux journées.

Leur matériel comportait quatre caméras différentes et un drone avec plate-forme gyrostabilisée. Prod03 dispose d’une homologation S3 en la matière, avec Manuel d’application particulière (MAP), à compléter des autorisations préfectorales. Les images à la verticale de la grille de départ ont été permises avec l’accord de l’organisation, l’aérodrome étant fermé à toute autre activité lors des départs d’une épreuve.

Le drone utilisé nécessite un pilote et un cadreur avec deux retours vidéos. Il a permis quelques angles originaux, du survol de la grille de départ au suivi initial d’un remorqué.

Le time-lapse a été réalisé par un boîtier bénéficiant d’un intervallomètre, le tout placé au sommet de la tour de contrôle.
Au niveau du montage, le temps passé est estimé à une journée de travail car sans grand usage d’effets, le plus long étant de dérusher les quelques interviews réalisés sur le terrain dans des conditions pas toujours idéales (bruit de fond).

Les images air-air, envisagées à partir d’un planeur lors des départs ou des arrivées, n’ont pas donné les résultats escomptés et les images retenues ont été réalisées à partir d’un ULM.

Au final, une vidéo dynamique de 2mn38s répondant aux attentes du « commanditaire » et qui a déjà été visionné plusieurs milliers de fois. Pour faire plus long, Pierre-Marie Gilleron précise qu’il aurait fallu augmenter le nombre de plans et également le contenu du « rédactionnel », notamment les interviews.

F.B.

Related Posts

Dédale, la machine à remonter le temps

Valentin Bruhière filme Buno

Les coulisses d’un tournage – le temps des hélices 2016

Above the Clouds by Stephan Houdier

JS1 feelings, l’interview de Lucas Delobel

Gliding Camp in Triglav area by Luka Hojnik