Éric Mercier (Vidéotracks) a réalisé les deux derniers DVD du meeting de l’amicale Jean-Baptiste Salis à la Ferté- Alais. La sortie de la bande annonce du meeting 2015 est l’occasion de voir des images inédites sur le web de ce meeting de légende et de parler de ce type de tournage.

Éric Mercier : « Les dirigeants de l’Amicale Jean-Baptiste Salis (AJBS) voulaient un film vendeur. Ça fait suite à la bande annonce de sortie du DVD 2014. Nous avons réutilisé des images déjà diffusées et ajouté quelques images issues du DVD et donc jamais diffusées. Il fallait apporter quelque chose de dynamique et faire envie aux passionnés d’aéronautique. »

LE TEMPS DES HÉLICES 2015 – TRAILER from Eric Mercier on Vimeo.

Comment t’organises-tu pour réaliser un tel film ?
C’est un bon exercice. J’aime les projets courts mais là ça a demandé pas mal de boulot. Il faut trouver la musique qui va avec. Je commence par là car c’est la musique qui me donne le rythme des images.

Le film n’est-il pas un peu long pour une bande annonce ?
Oui mais c’est un choix, un travail de collaboration avec mon client. Par exemple, s’ils veulent que l’on évoque Tora Tora, il faut apporter des choses et du texte pour comprendre. J’essaie de ne pas présenter tout le programme du meeting mais de montrer la diversité des avions présents. Le client et moi apportons chacun notre vision..

En quoi est-ce différent de la réalisation d’un DVD ?
Pour le DVD 2014, la première version est complètement différente de la dernière. Elle est très élaborée et c’est pour ça que la vision du client est nécessaire. Il y a d’abord un important travail de dérushage, j’y apporte ma conception et ma vision. A partir de cette base, c’est un travail d’équipe. Ils apportent des éléments à rajouter, dans la narration, on affine et finalement c’est beaucoup plus élaboré.

On voit pas mal d’images faites avec des caméras d’action. Comment s’organiser sur une manifestation aussi importante ?
J’utilise des Go Pro, j’en ai trois mais avec le nombre d’avions présents ça ne peut suffire, même si le programme se répète sur deux jours. Donc j’utilise des images des caméras perso des pilotes. C’est une caméra abordable financièrement et tout le monde en a. Ce que je n’ai pas pu faire de mon coté je le récupère auprès des pilotes. Parfois longtemps après le meeting.

Mais encore une fois c’est le résultat d’une collaboration, avec les pilotes. Sur le meeting 2015, nous serons cinq, dont un qui ne s’occupera que des Go Pro.

Certains pilotes ont des endroits fixes. Par exemple sur le Corsair F4U-4 des Red Bull, il en a six ! Quatre dans le cockpit et une sur l’extrados, protégée par un déflecteur parce qu’à 500 km/h, il n’y a pas une fixation classique qui tienne.

Et il y a aussi le travail avec le directeur des vols. Les consignes passées au briefing. C’est très précis et très technique. Cela demande beaucoup de préparation et d’anticipation.

Le film ce n’est pas seulement placer une caméra en bout de piste et filmer tout ce qui décolle. C’est aussi montrer comment ça s’organise et comment ça se déroule. Je pars du thème du meeting à venir, je me documente. Si je fais un bon travail en amont, le jour du tournage et au montage, cela va apporter plus de facilité dans le travail. En général on film ce qu’on a écrit.

LE TEMPS DES HÉLICES 2014 – TRAILER from Eric Mercier on Vimeo.

Tu diffuses sur Viméo et pas sur YouTube, pourquoi ?
J’ai fait le choix de Viméo par ce qu’on y trouve des choses plus professionnelles. Le but de Viméo est de faire parler des créateur et moviesmakers. Alors que sur YouTube on y trouve de tout.
A voir aussi les teasers des DVD 2014 et 2013

LE TEMPS DES HÉLICE 2013 from Eric Mercier on Vimeo.

www.myvideotracks.com

sur Facebook

et Viméo

Related Posts

Dédale, la machine à remonter le temps

Valentin Bruhière filme Buno

Les coulisses d’un tournage – le temps des hélices 2016

Above the Clouds by Stephan Houdier

JS1 feelings, l’interview de Lucas Delobel

Gliding Camp in Triglav area by Luka Hojnik