La génération Z ne manque ni d’ambition, ni de talent. Hugo Corbillé, Vice-Champion de France junior 2018 et nouveau membre des équipes de France vient de lancer la chaîne YouTube The Gliding Spirit.

Nous avons voulu en savoir plus sur ses motivations et l’organisation nécessaire à la réalisation d’une Websérie.

Hugo, pourquoi avoir créé cette chaîne ?

Hugo : Ma sélection pour les championnats du monde 2019 suscite de l’intérêt autour de moi. Dans mon école Supaéro à Toulouse bien sûr, mais pas seulement. Les gens me posent plein de questions sur le sport en lui-même. J’avais envie de partager ça avec tout le monde.

Supaéro est un milieu dans lequel les gens sont sensibles à l’aéronautique, et s’ils me posent autant de questions, c’est que mes explications peuvent être utiles à tous les publics.

Et c’est aussi pour rendre service à notre sport. Il n’y a pas grand-chose en ligne qui l’explique de façon courte et dynamique. Donc on voulait le faire et profiter de la vague du championnat du monde pour développer l’audience de la chaine et faire connaitre le sport davantage en l’expliquant à tous.

Comment vous êtes-vous organisés ?

On a commencé par réfléchir en termes de contenus. Nous voulions trouver une trame et un format qui soit très accessible – Le premier film fait 2 minutes – On a choisi des vidéos avec un beau rendu visuel.

Le choix de l’anglais s’est vite imposé pour toucher tout le monde, pas seulement les français (les fils sont sous-titrée en français). Après tout, il est question de championnat du Monde, donc il fallait donner au projet une dimension internationale.

Comment travaillez-vous à ensemble ?

Je suis à l’origine du projet mais il y a Romain Madelaine, un ami toulousain qui m’aide beaucoup pour le montage des films et James Waterhouse, qui prête sa voix pour les films. Ce qui leur donne un côté international.

Mon frère, actuellement en Australie, et d’autres amis, m’envoient aussi quelques rushs pour compléter les films.La trame se retrouve dans le scénario de chaque film. La question clé était : quelle logique globale devions-nous adopter pour arriver au résultat voulu ?

Alors quelle est cette logique ?

On n’est pas sur des vidéos très esthétiques et impressionnantes, comme on peut trouver sur de très belles chaines, mais l’objectif est bel et bien de véhiculer un message pédagogique et de sécurité.

Il y a aussi une dimension interactive dans mes vidéos, ou plutôt sur la chaîne YouTube et les réseaux sociaux où je reste ouvert. Si des gens ont des questions, ils les posent et on y répondra dans les vidéos suivantes.

J’aimerais faire un forum vidéo pour tout expliquer.Pour un vélivole les explications lui paraîtront bateau mais les vidéos se veulent pédagogiques pour les néophytes.Le but de la chaîne, est que les vélivoles relaient les films auprès de leur réseau perso, et sachent qu’ils ont à leur disposition cet outil pour faire connaitre et expliquer leur sport autour d’eux.

As-tu tourné toi-même toutes les images ?

J’avais quelques images et j’en tourne régulièrement mais pas mal m’ont été transmises par des amis du monde du Vol à Voile. Je les remercie d’ailleurs pour leurs belles images qui rendent ce projet possible.

Aujourd’hui, vous avez des scenarii pour combien de film ?

Nous avons en projet ou réalisés 7 vidéos de 2 minutes à 2 minutes 30, pour expliquer les bases de notre sport du début à la compétition. Nous avons d’autres idées en tête pour la suite si le projet prend.

Bref, nous aurons l’occasion de reparler des films de The Gliding Spirit.

%d blogueurs aiment cette page :