Pour faire un film qui donne envie de voler, pas besoin de gros moyens mais l’envie de partager sa passion. Thomas a 17 ans et il vole depuis 2 ans à Colmar. Ce film présente la vie du club d’avril 2014 à avril 2015.

un an a colmarThomas, quelle a été ton inspiration pour cette réalisation ?

En fait je ne l’avais pas du tout préparé. C’est un genre de best-of de la saison mais je n’en avais pas l’idée au départ. C’est à partir de décembre que j’ai voulu en faire un film pour le présenter à l’assemblée générale du club. Comme on n’a pas encore fait notre AG, je l’ai publié sur Facebook.

Pourquoi le diffuser directement sur Facebook ?

C’est plus direct et il y a plus de partage et plus de visibilité que sur YouTube par rapport au monde vélivole.

Avec quelle caméra filmes-tu ?

J’utilise mon Réflex, un Nikon D3100 et une GoPro 3 silver. Le Nikon pour les scènes au sol, avec le télé et un trépied, c’est bien pour les décollages et les atterros.
Pour les images à bord, j’emploi la ventouse GoPro.

On y voit aussi des images en montagne ? C’est au départ de Colmar ?

Non ce sont des images prise à l’occasion d’un stage en Allemagne. A Kirchzarten.

Et quel logiciel de montage utilises-tu ?

After effect pro

Combien de temps t’a pris ce projet ?

De début en décembre à la mi-mars. J’ai passé pas mal de temps pour trouver un enchaînement dans les séquences. Je n’ai pas préparé le tournage. C’est une erreur de débutant.

A quelles difficultés as-tu été confronté ?

Le tag « altitude » sur le K13. J’ai entré les données texte à la main et puis j’ai fait un suivi d’image logiciel. Ça a été dur à faire mais c’est une découverte. Ça donne envie de le refaire. J’espère que ça plaira.

Oh oui, bravo ! Comment as-tu choisi les emplacements de la caméra sur le planeur ?

Je l’emmène à tous les vols, car l’an dernier j’ai fait un super vol et je ne l’avais pas. Depuis je l’emporte systématiquement. Je la pose à droite de la verrière.

thomas roessIl n’y a pas de plan où l’on te voit…

Oui. C’est un oubli car je me rends compte que ça apporte de la vie à la vidéo.

Quels conseils donnerais-tu à ceux qui veulent faire des films de planeur ?

Emmener la GoPro à tous les vols et filmer le maximum pour ne rien louper.

Comment ça se passe à Colmar avec les caméras embarquées ?

Elles sont tolérées mais à la condition d’avoir des heures de vol et de l’expérience. Mais pas à l’extérieur du planeur. Il ne faut pas se mettre en danger inutilement. Au début j’ai demandé au chef pilote et on m’a donné des conseils.

Un projet vidéo en 2015 ?

J’ai en projet de faire la même vidéo mais avec une trame et de meilleurs plans encore.

Related Posts

Dédale, la machine à remonter le temps

Valentin Bruhière filme Buno

Les coulisses d’un tournage – le temps des hélices 2016

Above the Clouds by Stephan Houdier

JS1 feelings, l’interview de Lucas Delobel

Gliding Camp in Triglav area by Luka Hojnik

Comments

  1. Emrys

    Je saisi votre raisonnement, il est excellent

Laisser un commentaire